17/07/2018

Rallye du Dourdou

Julien Toniutti termine 3e et maintient son statut de leader du championnat de France des Rallyes Routiers

crédit photo G2STP

Le Rallye du Dourdou se disputait le week-end dernier dans l'Aveyron. Quelques semaines après sa victoire sur le Rallye de l'Ain, Julien Toniutti avait à cœur de conserver son statut de leader du championnat. Après y avoir découvert le potentiel de l'Aprilia Tuono V4 en 2017 où il avait remporté les douze chronos du programme, Julien a abordé l'épreuve en favori logique. Pourtant, le tracé des spéciales particulièrement sinueux et piégeur a refreiné les ardeurs du quadruple champion de France. Prudent lors de la manche nocturne qui, à l'inverse des autres rallyes, constituait la première partie de la course, Julien a conclu quatrième. Handicapé par la pluie lors du premier chrono de la manche diurne où il a écopé de presque dix secondes de retard, il s'est ensuite livré à un festival en remportant les 4 dernières spéciales chronométrées qui lui ont permis de remporter l'étape de jour. Troisième au cumul des deux manches, Julien ne voit son avance au classement général s'amenuiser que de trois points, il conserve toutefois dix neuf points d'avance avant les deux derniers rallyes qui auront lieu en septembre prochain. Une bonne opération qui confirme ses ambitions d'obtenir un cinquième titre dans la discipline.

Comment s'est passée cette épreuve ?

Julien Toniutti : "Ce n'était pas forcément très bien parti. Le Rallye du Dourdou a comme particularité de débuter par la manche nocturne et je n'avais pas un super feeling par rapport au tracé des spéciales. Il y avait beaucoup de gravier, des portions très sinueuses et étroites. De quoi partir à la faute facilement. J'ai donc débuté sur la réserve avec beaucoup de marge. Certainement trop car je termine quatrième. L'étape de jour m'a donné davantage de réussite."

Ton premier chrono de la manche de jour te relègue à presque dix secondes. Comment as-tu réagi ?

JT : "Il a plu et ce premier secteur chronométré était détrempé. Je n'étais pas en confiance et j'ai pris le parti de piloter avec beaucoup de marge pour ne pas partir à la faute. Mais encore une fois j'ai été certainement trop prudent car j'ai pris beaucoup de secondes et cela m'a imposé de rectifier le tir. J'ai réussi à obtenir un bon temps dans la spéciale suivante et ensuite le tracé avait complètement séché. J'ai attaqué et j'ai remporté les quatre dernières spéciales. Je termine premier de cette étape de jour et troisième au général."

Tu gardes ton statut de leader au championnat. Comment vois-tu la fin de saison ?

JT : "J'avais 22 points d'avance en arrivant et j'en ai 19 en repartant. Finalement je ne concède que 3 points, c'est très peu et ce qui prime sur tout est que j'ai pu boucler mon week-end sur une bonne performance tout en ayant minimisé les risques de chute grace à la Tuono qui est vraiment rassurante en toutes circonstances et à l'aise sur tous les tracés. Il reste deux épreuves au calendrier. Je vais continuer de prendre beaucoup de plaisir avec la moto en marquant de gros points et tenter de terminer le rallye des Ardennes sur un titre."

La prochaine épreuve est dans un mois et demi. Fais-tu un break ?

JT : "Je vais bien évidemment prendre quelques jours de repos mais ce sera un break de courte durée! Le Dakar va arriver très vite et je risque de consacrer les prochaines semaines à de la préparation physique et à quelques sorties en enduro pour travailler mon pilotage tout terrain."

Retrouvez Julien dans l'émission Sans Concession tournée pendant les Moraco Days où il évoque son actualité sportive.

Retrouvez toutes les infos de Julien TONIUTTI sur Facebook